Double récompense. A la majorité des voix, le prix Jeune jury de la meilleure adaptation a été attribué à Elle s'appelait Sarah, de Gilles Paquet-Brenner, d'après le livre de Tatiana de Rosnay. S'adressant au réalisateur, le collégien ajoute : "Pour le réalisme des situations dont vous avez fait preuve dans votre adaptation, pour la retranscription juste et fidèle de la construction du récit, pour avoir respecté le caractère et l'émotion, nous vous décernons ce prix."

Quelques instants plus tard, la récompense sera double avec l'attribution du Hublot d'or : "Je suis touché de voir que des jeunes sont sensibles à l'histoire, mais également à la résonance qu'elle peut avoir sur notre présent" répond le réalisateur.

 

 Brenner.jpg

Le prix Claude-Chabrol Coup de coeur a été attribué à La Princesse de Montpensier, de Bertrand Tavernier qui aurait dû être là : il était bloqué à Bordeaux avec son équipe de promotion du film. Assistante du cinéaste, sa fille, Cécile Maistre, émue, a réceptionné le prix et évoque Claude Chabrol : "Chacha se sentait chez lui au Croisic. Il aimait la programmation du cinéma et le côté artisanal du festival".

 

Après Gamines, en 2009, de Sylvie Testud, Elle s'appelait Sarah a séduit le public et le jury.

Gilles Paquet-Brenner glane le Hublot d'or, le prix du jeune jury et celui, plus virtuel, du public après sondage.

 

Ciné-gourmand 

Le Hublot prolonge son hommage à Claude Chabrol avec la diffusion de deux films cultes : Poulet au vinaigre et Le boucher.

Le Croisic, 29 octobre 2010

 

Retour à l'accueil