Hommage à l'artiste Micheau-Vernez (16 octobre 1907 à Brest - 8 juin 1989 au Croisic) : Une grande rétrospective de ses oeuvres se tient à l'Ancienne criée, du 18 juin au 20 juillet prochain.

 

Le-Croisic-2011-Exposition-Hommage---Micheau---Vernez.jpg

 

Tout en étant professeur de dessin, Micheau-Vernez a accumulé une oeuvre considérable. Il réalise également des dessins, illustrations, affiches, vitraux, icônes, décorations et bien sûr des faïences.

Cette exposition est un hommage à un peintre épris de mouvements, de diversités réunis dans une étonnante alchimie des couleurs.

 

En savoir pus, le site de Robert Micheau-Vernez

 

cMicheau-Vernez.jpg

©Micheau-Vernez

 

Renseignements : Mairie du Croisic, 02 28 56 78 50  ou Office de tourisme, 02 40 23 00 70  

 

Micheau-Vernez, artiste brestois,  fut reconnu tardivement.

Il est principalement connu pour ses faïences mais il était également dessinateur, illustrateur et affichiste. C'est pour sa peinture colorée et optimiste que la ville du Croisic lui rend cet hommage à l'Ancienne criée : il y a 22 ans Micheau-Vernez  décédait en la Ville du Croisic.

 

 


Le Croisic - Exposition en hommage à l'artiste Robert Micheau-Vernez


Robert Micheau-Vernez était un peintre breton. Dès ses débuts, son regard est porté sur la couleur du monde qui l'entoure. Donner à voir aux autres, recueillir sur les toiles, cette vibration qui l'a définitivement ému. Sa peinture a ainsi pour seul sujet, la couleur. "J'ai souvent fréquenté l'oeuvre de Robert Micheau-Vernez sans vraiment le connaître, et longtemps admiré ses oeuvres chez des amis croisicais, témoigne Michèle Quellard, maire. Elles illuminaient leurs demeures". Érudit sur l'apport et les inventions de ses maîtres (Cézanne, Gauguin et Bonnard), technicien du mariage des couleurs, Micheau-Vernez s'essaie aux audaces de nouvelles harmonies, dans une construction toujours originale.

Quand le peintre devient sculpteur

Micheau-Vernez est connu en Bretagne pour ses faïences réalisées par la manufacture Henriot, à Quimper. De 1930 à 1960, il crée 140 sculptures. L'artiste apportera alors une décoration ethnographique à ses personnages, habillés en costume breton. Il sera le premier sculpteur à donner à ses faïences, du mouvement et de la vie, dans une facture très moderne pour l'époque. "C'est au Faouët que j'ai découvert avec bonheur et surprise que ce peintre et créateur de faïences bretonnes, après avoir parcouru le monde, s'était discrètement installé au coeur de notre petite cité de caractère, où il décédera, à l'âge de 82 ans, le 8 juin 1989".

Micheau-Vernez peint et dessinera jusqu'à sa mort. Avec l'obstination de toute une vie, il aura la conviction de croire que les oeuvres de Cézanne, Gauguin et Bonnard ne sont pas une fin en soi, et que l'on peut aller encore plus loin dans les recherches et la voie qu'avaient tracée ses prédécesseurs. "Pour tout cela, la commune a ainsi décidé de participer au mouvement de reconnaissance de cet artiste, d'une grande modernité, mais injustement méconnu", conclut Michèle Quellard.

Du 18 juin au 20 juillet, à l'ancienne criée. Ouvert de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Tarif : 2 € (gratuit - de 18 ans). Entrée avec visite : 3 €. À 10 h 30, du mardi au vendredi. Catalogue, 10 €.


Article paru in Ouest-France, juin 2011

Retour à l'accueil